Une rentrée en chantier

Une rentrée en chantier

La rentrée scolaire 2017-2018 a eu lieu le 03 octobre dans les locaux du Nouveau Centre Konkouré. Les élèves et l’équipe se sont installés dans des salles flambant neuves et, même si les travaux continuent, on ressent une énergie propice au travail dans ce lieu calme et spacieux.

Confortablement assis dans le bus de ramassage scolaire, les élèvent gravissent une des nombreuses collines qui surplombent Mamou. Un peu plus bas sur la route goudronnée, un panneau avec le logo de Guinée Solidarité indique « Centre Konkouré, 100 mètres ». Trois semaines plus tôt, les élèves de deuxième année découvraient leur nouvelle école avec une certaine fierté. Ils ont passé un an dans les anciens locaux et vont maintenant étudier dans un Centre moderne et spacieux. Les petits nouveaux  n’ont pas de point de comparaison, mais ils semblent satisfaits du cadre dans lequel ils vont passer une bonne partie des deux prochaines années. Il faut dire que les briques rouges terre des bâtiments, composent parfaitement avec le paysage verdoyant de cette fin de saison des pluies. Et quelle vue !

A la pause certains jeunes ou membres de l’équipe, prennent le temps de plonger leur esprit au fond de la petite vallée qu’ils dominent. Le calme est presque troublant. Rien à voir avec le brouhaha causé par la circulation dans l’ancien Centre qui bordait la Nationale 1.

Le Centre est situé sur une colline dans une zone peu construite

Le fait que le Centre soit toujours en cours de construction a demandé quelques aménagements. Nous nous sommes assuré que les cours pouvaient avoir lieu en toute sécurité pour l’équipe et les élèves. Aucun engin motorisé ne travaille sur le chantier et celui-ci est interdit d’accès. Les artisans exécutent leurs tâches à la main et les outils les plus massifs que l’on trouve sur place sont… des brouettes. Hasard des compositions d’équipe, le chef de chantier se déplace en béquille. Il est lui-même atteint par un handicap à la jambe. Un bel exemple pour les jeunes.

Les artisans montent les murs en Briques de Terre Compressée

Actuellement, les effectifs sont composés de 9 élèves en première année et 16 en deuxième. Le choix de ne pas accueillir beaucoup de nouveaux candidats, est justifié par l’attente des nouvelles salles qui sont en cours de construction. Pour l’instant, nous occupons le bâtiment de 6 classes avec deux salles d’alphabétisation, une salle par matière technique (mécanique, couture, layette) et un bureau. Les élèves circulent facilement sur les coursives qui entourent le bâtiment et le relie aux latrines. Ils ont déjà pris leurs marques dans leur école.

Abdourahamane, élève en 2ème année mécanique, semble se sentir bien dans ce nouvel univers d’apprentissage :

« C’est original ici, on a jamais vu ça en Guinée ! Ca nous rend heureux d’avoir un Centre aussi beau »

Karim, Boubacar et Abdourahamane réparent une machine à coudre

Pendant la pause, Salimatou et Diaraye discutent, elles sont toutes les deux en première année, l’une en layette, l’autre en couture. Elles font partie des élèves qui se sont présentés spontanément avec leur famille en septembre. Au fil des jours, elles découvrent le rythme du Centre, les formateurs et leurs camarades. A les voir se tenir la main, on devine déjà qu’elles vont devenir les copines inséparables qui peuplent les cours d’école du monde entier.

Salimatou et Diaraye

Cette rentrée est aussi celle de Tanguy et Sabine, les nouveaux coordinateurs du Centre Konkouré. Ils investissent les lieux en même temps que l’équipe et les élèves, le timing est parfait.

« En arrivant ici, on a l’impression que c’est un projet qui fonctionne déjà très bien. L’équipe est habituée et professionnelle, tout le monde sait ce qu’il doit faire. C’est un peu comme si nous arrivions dans une période un peu plus sereine, car les soucis liés au déménagement sont derrière nous. Il nous reste à continuer de suivre le chantier et améliorer l’offre de formation. En premier lieu, il va falloir bien combiner cette phase entre travaux et cours, c’est un challenge motivant ! Nous espérons pouvoir recruter de nouveaux élèves dès la fin des travaux pour compléter les effectifs. Je trouve impressionnant la solidarité qui existe entre les jeunes, ils s’entraident en permanence, l’ambiance est très positive ».

Tanguy et Sabine, nouveaux coordinateurs du Centre Konkouré

Dans sa salle de layette, Madame BAH a installé une grande table centrale pour que les filles puissent s’asseoir confortablement sur les bancs ou positionner leurs fauteuils roulants. Elle a attaqué l’année par des révisions avec les deuxièmes années : pantalon et pull pour complet bébé. En première année on commence doucement par les points simples. Elle se félicite de son nouveau lieu de travail :

« C’est joli ici et bien construit. Les salles sont grandes, il fait frais et il n’y a pas de bruit. Les élèves vont avoir envie de travailler dans cet environnement. Et moi aussi ! »

Madame BAH et les filles de layette

Le deuxième bâtiment sera terminé fin novembre et les travaux d’électrification solaire seront effectués courant décembre. Quand les élèves vont revenir des congés de fin d’année, ils vont investir de nouvelles salles et commencer à écrire l’histoire de ces murs rouges.

Guinée Solidarité Provence

CONTACTEZ-NOUS

Contact en Guinée :

Quartier Pétel
Km 3 route de Dalaba
MAMOU
Guinée Conakry

Téléphone :

(+224) 664.30.38.76

(+224) 662.34.77.93

Contact en France :

Guinée Solidarité Provence
2 allée des Argelas – Lotissement La Gavotte
13790 Châteauneuf le Rouge

Téléphone :

+33 (0)7 81 89 94 88

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message