Sortie scolaire à Dalaba

Sortie scolaire à Dalaba

La sortie scolaire annuelle du Centre Konkouré s’est déroulée le 30 mars dernier, juste avant les deux semaines de vacances de Pâques. Cette année, nous avons emmené les élèves se rafraîchir à Dalaba.

Certains d’entre eux, pourtant originaires de la région, n’étaient jamais allés dans cette ville située à 55 km de Mamou, au cœur du Foutah Djalon.

Les élèves ont voyagé dans le bus scolaire de Guinée Solidarité.

Les premières heures de la sortie furent culturelles et en lien avec la formation couture que le Centre propose aux élèves. Il s’agissait d’une démonstration de teinture traditionnelle qui nous a été donnée par Madame Haaz, et les membres de son association de femmes couturières de Dalaba.

Les élèves suivent les explications.

Deux techniques sont utilisées pour imprimer des formes ou des motifs sur les tissus de Bazin blanc.

La première consiste à plier le tissu en plusieurs formes (triangles, carrés…). Celui-ci aura été préalablement trempé dans de l’eau chaude pour l’assouplir. Le tissu peut également être froissé et attaché avec des élastiques.

Toupé et Thierno s’essayent au pliage du Bazin.

Le tissu est froissé pour créer les futures formes de couleur.

Il faut ensuite préparer les colorants qui sont vendus sous forme de poudres. Certains sont très corrosifs et nécessitent l’usage de gants. On trempe les tissus dans les bassines ou bien on verse de petites doses de colorant sur le tissu.

Thierno et Boubacar choisissent les endroits où placer le colorant.

Une fois déplié, le tissu fait apparaitre les motifs créés par les couleurs qui ont imbibé les parties visibles des pliures. Si l’on souhaite obtenir un tissu multicolore, on le trempe à nouveau dans une bassine de colorant rouge, vert, bleu…

Thierno (2ème année couture), très intéressé par la démonstration, sort un tissu du colorant.

Aisha et Hassatou présentent les résultats de la teinture.

Aliou et Sidy fiers de leur travail.

La deuxième technique consiste à faire fondre de la cire de bougie pour la rendre liquide. Les artisans trempent ensuite des tampons dans la cire. Ces derniers sont fabriqués en bois avec des motifs aussi nombreux que l’imagination de celui qui les conçoit. Ce jour là nous avons utilisé l’ananas, l’arbre, la girafe, la femme qui pile et la spirale.

Les différents motifs des tampons en bois.

Le tampon est trempé dans la cire liquide.

Koumba (1ere année layette) s’exerce au tamponnage.

Une fois tamponné, le tissu est également trempé dans le colorant. Il ressort avec la couleur choisie, sauf les zones couvertes de cire. Il suffit d’enlever la cire avec de l’eau chaude et le tour est joué !

Le tissu fabriqué avec la technique des tampons de cire.

Les élèves et membres de l’équipe du Centre se sont pris au jeu de la teinture et ont participé à la création de tissus que nous conservons à Mamou. Après cette séance de travail, il était temps de se détendre.

Direction le « Jardin Chevalier », au cœur d’une forêt de pins plantée par le botaniste français Auguste Chevalier au début du XXème siècle. Endroit unique en Afrique de l’Ouest, c’est un lieu calme et frais, parfait pour un pique-nique en plein air.

L’installation du pique-nique au Jardin Chevalier.

Batouli, la cuisinière du Centre, nous a régalé avec son fameux riz au gras. Les « anciens » parmi les élèves se sont attelés à la préparation de l’Ataya (le thé).

L’équipe des « anciens », maîtres de l’Ataya.

Cette année, nous avions invité nos amis de la troupe théâtrale « Issiaga Bah ». Ils ont joué deux scénettes très drôles, l’une traitant de la pollution et de l’hygiène, l’autre du retour au pays des « Master France ». Ces jeunes qui ont (soit disant ?) fait leurs études en Europe et jouent les intellectuels arrogants face à leurs collègues restés au pays.

La troupe « Issiaga Bah » en scène.

Nous avons enchainé sur le traditionnel match de foot d’un côté, et la piste de danse au milieu des arbres de l’autre. Tout le monde avait de quoi se détendre selon ses envies. Mais surtout, comme à chaque événement, les flashs des téléphones ont crépités de toute part pour des séances photos entre amis.

Une des équipes de foot avec Alizé, notre ergothérapeute tout terrain.

Des élèves et Mme Bah, formatrice en layette.

Lors de cette journée, les élèves ont eu de quoi se fabriquer les souvenirs d’une période de leur vie où ils forment une équipe soudée, une équipe qui prépare son avenir.

Koumba et Gatien, chargé de mission événementiel (Jeux paralympiques).

 

 

 

 

 

 

Guinée Solidarité Provence

CONTACTEZ-NOUS

Contact en Guinée :

Quartier Pétel
Km 3 route de Dalaba
MAMOU
Guinée Conakry

Téléphone :

(+224) 664.30.38.76

(+224) 662.34.77.93

Contact en France :

Guinée Solidarité Provence
2 allée des Argelas – Lotissement La Gavotte
13790 Châteauneuf le Rouge

Téléphone :

+33 (0)7 81 89 94 88

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message